Téléphonie mobile, Tablettes, Skipe
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 320 le Jeu 3 Fév 2011 - 20:58

Partagez | 
 

 Motorola Pro : un compromis idéal entre Android et BlackBerry

Aller en bas 
AuteurMessage
Tigresse-004
Modératrice V.I.P.
Modératrice V.I.P.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5055
Age : 50
Localisation : dans le 95
Humeur : changeante
qu\'aimez vous dans la vie? : ma famille, mes amis(es) mon pc
Points : 8815
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Motorola Pro : un compromis idéal entre Android et BlackBerry   Sam 13 Aoû 2011 - 10:45

Equipé d'un système Android avec une interface MotoBlur et d'un clavier de type BlackBerry, ce smartphone est parfait pour le travail.

Pro (Motorola)

Prix conseillé : 299 €

la promesse

La majorité des smartphones Android sont équipés d’un clavier virtuel au sein d’un grand écran tactile, ce qui perturbe de nombreux utilisateurs préférant l’ergonomie d’un clavier physique. Le fabricant Motorola propose donc le Pro, un terminal qui tente le compromis entre l’univers de Google et le design des BlackBerry de RIM. Le Pro combine un écran tactile capacitif de 8,6 cm de diagonale et un clavier physique. Il propose toujours un clavier virtuel lorsqu’on le bascule en mode paysage. Nous l’avons testé pendant plus d’une semaine. Verdict.

la réalité

Le Motorola Pro arbore un look plutôt austère, qui le classe a priori comme un smartphone professionnel. Pas de fioriture : l’assemblage est propre, les matériaux de bonne qualité, mais l’esthétique de l’ensemble est assez disgracieuse. Rien de repoussant pour autant, certains seront justement très satisfaits d’avoir un téléphone discret.
Le poids du téléphone est plus important qu’annoncé par Motorola : 135 grammes au lieu de 120 grammes. Le fabricant nous a pourtant assuré que notre version de test était plus lourde que la version commercialisée (notez que sans sa batterie, le Pro pèse 105 grammes). Le Pro n’est pas lourd pour autant et avec sa taille de smartphone standard, il sait se faire oublier dans une poche.

Le clavier, clone de celui des BlackBerry

Motorola n’a pas cherché à faire dans l’originalité. Le clavier du Pro est une réplique parfaite de celui des BlackBerry. Les touches ont la même forme incurvée, très pratique pour améliorer la précision de la frappe. Seule différence, la résistance des touches du clavier de Motorola est sensiblement supérieure à celle d’un clavier BlackBerry, et ce n’est finalement pas plus mal. Bref, une réussite… sans prise de risque !

Un écran lumineux

La présence d’un clavier physique se fait forcément au détriment de la taille de l’écran du Pro, dans la mesure où il lui faut conserver la taille standard d’un smartphone. On aura donc droit à un écran de 3,1 pouces à la définition un peu faiblarde de 320 x 480 pixels. Rien de bien grave pour un écran de cette taille, les pages Web restent lisibles en jouant avec le zoom. La bonne nouvelle, c’est que cet écran offre une luminosité de 405 cd/m2, qui lui permet de rester suffisamment fonctionnel à la lumière du jour.

Une interface MotoBlur efficace

Le Pro tourne avec la version 2.2 d’Android, une version pas vraiment à jour, mais équipée de l’environnement MotoBlur de Motorola. Une surcouche discrète, mais techniquement très soignée. Certes, elle impose à l’utilisateur de créer un compte auprès de Motorola, mais offre du coup quelques avantages de taille : de la conservation de la configuration du smarpthone et de l’emplacement des widgets, jusqu’aux notes inscrites sur les Post-it, en passant évidemment par tous les comptes Facebook, MySpace, LastFM, Twitter, Exchange, Picasa, Photobucket, LinkedIn, Yahoo! Mail et e-mails standards. C’est une sorte de sauvegarde en ligne du paramétrage de son mobile, mais pas des applications qui y sont installées.

L’interface MotoBlur n’est pas jolie. Avouons-le, les icônes sont même très moches. Mais l’ensemble reste très fonctionnel. Les widgets permettent de consulter sans ouvrir aucune application toutes les dernières notifications des réseaux sociaux sur lesquels l’utilisateur est inscrit et, bien sûr, d’y envoyer des messages. Tout fonctionne parfaitement, on regrette uniquement que les longs messages postés sur Facebook ne soient pas entièrement lisibles. Notez par ailleurs qu’un autre widget permet de s’inscrire aux flux RSS de son choix, très pratique pour se tenir au courant de l’actualité.

Autonomie généreuse

Selon nos constatations, le processeur du Motorola PRO est cadencé à 1 GHz, alors que le fabricant annonce une fréquence de 1,2 GHz (une erreur qui sera corrigée, nous a confirmé Motorola). Une puce monocœur intégrant un circuit graphique PowerVR SGX530 capable de faire tourner de la 3D grâce à la modeste définition de l’écran du smartphone.
Les jeux sont relativement fluides, mais attention, ce terminal n’est pas vraiment fait pour jouer, son écran étant relativement petit. En utilisation bureautique et Internet en revanche, tout est suffisamment réactif pour offrir une utilisation très confortable. Les pages Web auront cependant du mal à défiler de manière fluide dès qu’un module Flash est affiché. Le score Quadrant reste effectivement modeste : environ 1 450 points.
Mais l’atout maître de ce smartphone, c’est son autonomie. Il tiendra sans aucun problème une bonne et longue journée (de huit heures à plus de minuit) avec de nombreux comptes activés (e-mail, réseaux sociaux), et même deux jours si on ménage son utilisation. C’est supérieur à la moyenne des smartphones Android actuels, dont beaucoup doivent impérativement être rechargés le soir, pas trop tard de préférence. Dans nos tests d’autonomie en laboratoire, le Pro a tenu plus de huit heures en communication vocale, plus de cinq heures en surf Web 3G et presque sept heures et demie en lecture vidéo. Motorola nous a par ailleurs précisé que la version finale commercialisée du Pro sera munie d'une batterie très légèrement plus performante.

Un bon téléphone

Qu’on se le dise, le Pro n’est pas tourné vers le multimédia, même s’il permet d’écouter confortablement sa musique (MP3, WMA, AAC et Wave) et de regarder quelques vidéos (DivX, Xvid, WMV9, H.264). La compatibilité vidéo est cependant un peu chaotique, certains fichiers Xvid sont lus, d’autres non. On se limite aussi en définition standard, pas question de lire des fichiers au format MKV.
Côté téléphonie en revanche, ce terminal excelle. Le son en communication est suffisamment puissant pour tenir une conversation intelligible dans un environnement bruyant, les listes de contacts sont fluides, l’interface de SMS très fonctionnelle. La réception est bonne, le téléphone capte un signal malgré une atténuation de 106,5 dB, selon nos mesures, c’est un très bon résultat. Aucun reproche de ce côté.

le verdict

Le Motorola Pro est un excellent smartphone pour le travail. Forcément un peu limité sur le multimédia, il offre une utilisation bureautique sans faille grâce à une surcouche et à un clavier très fonctionnels. Il ne lui manque qu’une interface plus sympathique, esthétiquement moins austère. Ce « BlackBerry sous Android » est une véritable réussite, à prix modéré qui plus est.

Source : http://www.01net.com/


l'enfer n'ai rien face à la femme qu'on a trahie



Revenir en haut Aller en bas
http://chez-dada-le-gourmet.forumactif.org
 
Motorola Pro : un compromis idéal entre Android et BlackBerry
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] "Symbiose" entre SoftwareZator et site web....
» Question sur compatibilité entre carte mére et carte graphique
» Petites insertions entre amis....
» Sophos Anti-Virus gratuit pour Android : Sophos Mobile Security
» Gestion de collisions entre sprites en 2D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*-* Bienvenue chez didine *-* :: Téléphonie mobile :: Actualités, Téléchargement :: Les derniers mobiles sur le marché-
Sauter vers: